Autrefois, les investissements alternatifs étaient réservés à l'élite et aux ultra-riches, mais désormais, les petits investisseurs peuvent également y accéder.

 

Source: PitchBook, Bloomberg, JPMAM. (N - 165) N - le nombre de sociétés analysées dans les secteurs de la vente au détail sur Internet, de la technologie et des médias interactifs introduites en bourse entre 2010 et 2019

 

Qui ne rêve pas d'acheter à bas prix lors d'une IPO et de voir le prix s'envoler? Et pourtant, les gros capitaux sont très souvent récoltés bien avant l'introduction en bourse. À peine Snowflake a-t-elle été cotée à la Bourse de New York que son cours a augmenté de 112 pour cent le premier jour, devenant ainsi la plus grosse IPO de logiciels jamais réalisée. Mais Sequoia avait investi deux ans auparavant - la société avait donc multiplié son investissement par dix avant même le lancement de l'IPO. Le monde de l'investissement n'est pas réservé aux institutions et aux gourous de la finance; le basketteur de la NBA Kevin Durant a vu son investissement de 2017 dans Robinhood multiplié par plus de 25x lors de sa cotation en bourse en juillet 2021.

Du gâteau pour les riches, des miettes pour les autres?

Le temps a prouvé à maintes reprises qu'investir dans une société privée avant qu'elle ne devienne publique reste une recette gagnante pour l'élite fortunée de la société, mais pour décrocher votre invitation à la fête et se voir servir cette part de gâteau rentable, il vous faut déjà être membre du club.

Les plus petits investisseurs se retrouvent avec les restes de la fête. Leur capital, leurs relations ou leur expertise ne leur permettent tout simplement pas d'avoir accès aux pré-IPO et aux investissements exclusifs dans l'immobilier commercial. Avec un peu de chance, ces petits investisseurs peuvent investir beaucoup plus tard, après l'IPO - précisément au moment où les gros investisseurs cherchent eux à se retirer, empochant alors des bénéfices substantiels. Ils jugent alors que la détention de l'actif est trop risquée et passent à d'autres projets plus importants et plus rentables.

La promesse perdue du marché boursier

Au XXème siècle, les marchés boursiers ont révolutionné l'investissement. L'augmentation de la richesse des classes moyennes a coïncidé avec un meilleur accès aux opportunités d'investissement, lequel a facilité la démocratisation de l'investissement. Depuis lors, même les classes inférieures ont pu participer à l'appréciation du capital d'entreprises aussi connues que General Motors ou Big Blue.

Cependant, le marché boursier n'est plus la corne d'abondance qu’il était autrefois pour les petits investisseurs. Dans les années 1950, de grandes institutions financières ont commencé à entrer sur le marché. Ce phénomène a entraîné le développement d'une myriade d'institutions - fonds de pension, fonds indiciels, gestionnaires de patrimoine - utilisant des techniques d'évaluation et de prévision avancées qui dépassent de loin les outils dont disposait un investisseur ordinaire.

Au cours des années 1950, la part des institutions financières dans les capitaux publics aux États-Unis était d'environ 17,6 pour cent. Aujourd'hui, elle a largement augmenté pour atteindre 72 pour cent. Le système financier automatisé contemporain soutenu par l'IA permet aux banques de suivre et d'analyser chaque action et leur fournit un capital facilement accessible. Conjugué à leurs méthodes d'évaluation supérieures, ces institutions peuvent ainsi effectuer des transactions avec des bénéfices attendus et des ratios bénéfices/risques très faibles qui semblaient inacceptables pour des investisseurs privés.

De nouvelles plateformes de trading comme Robinhood ont franchi une étape supplémentaire en rendant l'investissement ludique. Ces plateformes offrent des transactions rapides et accessibles ainsi que la possibilité d'acheter des actions fractionnées, entraînant une nouvelle génération d'investisseurs qui considèrent l'investissement comme une dépense occasionnelle ou un petit luxe. Les investissements réalisés par le biais de ces plateformes sont de plus en plus guidés par la même logique qui conduit les gens à préférer une tasse de café Starbucks à une marque sans nom, même si cette dernière est beaucoup moins chère. Cette attitude à l'égard de l'investissement pousse les prix des actions à augmenter, peut-être au-delà du point où elles auront un jour une chance de s'amortir.

Dans l'écosystème financier moderne, les IPO sont devenues plus onéreuses et plus longues. Suite à une réglementation lourde, les entreprises ont tendance à rester privées plus longtemps, arrivant à leur IPO en ayant déjà épuisé leurs perspectives de croissance. L'essor des sociétés d’acquisition à vocation spéciale (SAVS) depuis 2019 et leur promesse d'IPO clandestines ne fait que le souligner davantage.

À l'inverse, le financement provenant de fonds d'investissement privés, d'investisseurs providentiels et même de gestionnaires de patrimoine est devenu plus abondant et plus facile d'accès.

La situation des milléniaux est encore plus difficile que celles de leurs homologues de la génération précédente, les Gen X et les boomers. Au lieu de se concentrer sur la richesse comme les générations précédentes, de nombreux milléniaux travaillent pour une cause ou privilégient le style de vie à la richesse. Bien qu'ils constituent le plus grand groupe démographique de la population active, les milléniaux ne possèdent que 4,6 pour cent de la richesse totale des États-Unis, alors que les boomers en possèdent collectivement 53%.

Il en résulte que les petits investisseurs ne bénéficient pas des opportunités de croissance déterminantes accessibles aux ultra-riches.

La révolution commence avec Robinhood

Qui dit demande dit offre. Tôt ou tard, les progrès technologiques rattraperont la demande d'opportunités d'investissement accrues. Alors que certains petits investisseurs se sont tournés vers la spéculation sur les crypto-monnaies, beaucoup restent fidèles à leur rêve d'investissement basé sur la valeur en s'intéressant très tôt au prochain Amazon ou Tesla.

De nouvelles plates-formes d'investissement voient le jour pour répondre à cette demande croissante, offrant aux petits investisseurs un accès aux entreprises en phase de pré-IPO et aux années dorées de croissance à venir.

Ces plateformes mettent également les petits investisseurs en relation avec des investissements alternatifs jusqu'alors hors de portée. De nouvelles classes d'actifs comme le capital-investissement, la dette privée et les projets immobiliers de luxe se démocratisent.

En outre, les nouvelles plateformes d'investissement abaissent le seuil d'entrée pour les petits investisseurs et rendent les investissements alternatifs accessibles et ludiques.

En règle générale, les plateformes sont gérées par une équipe d'initiés du secteur qui jouent le rôle de courtiers entre les investissements alternatifs et les groupes de petits investisseurs. Ces initiés ont tendance à disposer de vastes réseaux d'investissement qui leur assurent des invitations aux meilleures affaires, qu'ils transmettent ensuite à leurs propres clients petits investisseurs. Un autre avantage réside dans le fait qu'ils possèdent le savoir-faire technologique et marketing nécessaire pour rassembler une masse critique de petits investisseurs du monde entier.

De ce fait, ces plates-formes commerciales novatrices se sont fait une place dans l'économie du Venture Capital.

Trois exemples de ces entreprises sont Cadre, Moonshot et Seedrs.

Cadre est une plateforme d'immobilier commercial basée aux États-Unis qui offre aux petits investisseurs la possibilité d'investir dans l'immobilier commercial de niveau institutionnel. Jusqu'à présent, la diligence raisonnable et la gestion requises pour les produits commerciaux à grande échelle étaient décourageantes, même pour les investisseurs les plus riches. Cadre résout cette partie de l'équation. Parmi ses avantages, Cadre souligne sa faible corrélation avec le marché boursier, sa capacité à servir de couverture contre la volatilité, et un flux de trésorerie stable et prévisible.

Moonshot offre aux petits investisseurs individuels la possibilité de participer à des pré-IPO et à des opérations de capital-investissement de premier ordre - jusqu’à présent un domaine exclusif des personnes très fortunées. La société trouve les transactions par le biais de son réseau mondial, avec des bureaux à Zurich, New York et Hong Kong, et se concentre principalement sur les transactions en phase avancée, les transactions seniors et l'immobilier privé. À ce jour, les investissements de Moonshot ont tous connu un succès exceptionnel: en utilisant la plateforme, les investisseurs auraient pu investir dans SpaceX depuis août 2021, lorsque la société était valorisée à 46 milliards USD. Même si sa valorisation actuelle dépasse les 100 milliards USD, les nouveaux investisseurs continuent de souscrire dans l'attente du prochain cycle de financement, indique Moonshot.

Seedrs est une plateforme de crowdfunding en actions basée au Royaume-Uni et spécialisée dans le financement de série A de startups en plein essor. Depuis son lancement, Seedrs a offert aux petits investisseurs la possibilité d'investir dans plus de 250 startups, dont le succès fintech Revolut. Seedrs a notamment investi 4 millions de livres sterling dans Revolut en 2017 alors qu'elle était valorisée bien en dessous d'un milliard de dollars, et aujourd'hui, l'entreprise est valorisée à 27 milliards USD.

Ces trois pionniers ne sont qu'un début. Compte tenu de l'appétit croissant pour les investissements, Cadre, Moonshot et Seedrs seront probablement rejoints par d'autres plateformes cherchant à répondre à la demande croissante d'investissements alternatifs de la part des petits investisseurs. Si ces nouvelles plateformes ne peuvent pas faire reculer les grands investisseurs institutionnels qui occupent les marchés publics depuis plus de 70 ans, elles créent de nouveaux canaux d'investissement perturbateurs permettant aux petits investisseurs de rejoindre la fête.

Gardez un œil sur ce segment qui prend véritablement son envol.

Source: Entrepreneur.com

Start Investing Prendre Rendez-Vous